Barre

On parle surtout de barre en ce qui concerne le long levier en bois qui sert à orienter le gouvernail lorsque l’on veut faire virer le navire dans la direction voulue.

Le plus gros bout de la barre rentre dans une mortaise pratiquée dans la tête du gouvernail. L’autre bout est soutenu par le crapaud qui roule sur la tamisaille, arc de cercle soutenant la barre permettant ainsi son mouvement en arc de cercle. La barre agit donc horizontalement  au moyen de la drosse qui passe dans les galoches tribord et babord dans la muraille sur le premier pont, en arrière du mât d’artimon et vas se rendre en traversant les ponts sur le cylindre de la roue placée sur le gaillard d’arrière.

Cet enchaînement se déroule sur les gros bâtiments lorsque ceux-ci gouvernent à roue. Alors que dans de plus petits bâtiments on gouverne à barre franche c’est a dire que la barre est directement prise à la main par les timoniers afin de la mouvoir et de lui procurer l’angle nécessaire au virement de bord.

Cet article a été publié dans coque. Mettre en marque page le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *