Bau

bau

Les baux sont les poutres principales disposées perpendiculairement à l’axe de la quille afin de constituer la base de l’édification des ponts et permet aussi de maintenir la forme des couples et leur écartement.Ils ont du bouge, c’est à dire un renflement sur le milieu afin d’aider à l’écoulement de l’eau, de modérer le recul des canons et de faciliter leur retour aux sabords.

Sur ce dernier point du service au canon, on s’arrange à les espacer de sorte à ne pas en avoir au dessus des sabords et cela pour avoir l’espace nécessaire pour disposer les ustensiles dont on a besoin pour charger le canon.

Tout au long du navire on peut distinguer :

  • Le maître bau, celui qui est à la plus grande largeur du navire et qui est donc placé au maître couple.
  • Le bau du coltis est le plus voisin du mât de beaupré.
  • Les baux des gaillards reçoivent souvent le nom de barrots.

Tout au long d’un pont on ménage des ouvertures qu’on nomme écoutilles et à ce niveau les baux sont sectionnés pour l’ouverture et leur partie restante est nommée demi-baux.

On dit que deux bâtiments sont bau à bau lorsqu’ils sont placés parallèlement l’un à l’autre.

 

Cet article a été publié dans coque. Mettre en marque page le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *