Cabestan

cabestan

Treuil vertical composé d’une mèche (nommée aussi Fusée), qui est la partie principale, ainsi que d’un massif conique dans la partie supérieure duquel sont fait des trous afin d’accueillir des barres horizontales qu’on nomme des leviers.

C’est sur ces dernières que les hommes agissent  afin de le faire mouvoir circulairement, créant ainsi une force servant au levage de choses lourdes. Pour assurer la solidité de la machine, la mèche est soutenue à sa base, par une pièce de bois qui sert de carlingue, liant ainsi le cabestan au pont sur lequel il est installé.

C’est notamment avec cette machine que s’exécutent à bord les travaux comme lever les ancres et guinder les mâts de hune.

Le cabestan est dit simple quand sa mèche ne porte qu’un seul corps ou qu’un treuil, ce qui est le cas du cabestan disposé sur le gaillard d’avant. Mais si la mèche se prolonge et passe d’un pont à un autre comme c’est le cas pour celui se trouvant à l’arrière du grand mât, le cabestan est alors double.

levage-au-cabestan

©L’Hermione 2013
Expérience de levage au cabestan des mâts de hune et de perroquet le 25 juin 2013 à Rochefort sur la frégate l’Hermione, en reconstruction.
On peut remarquer le treuil principal dans la partie supérieure duquel s’encastrent les barres qui permettent de le faire mouvoir circulairement.

Pour suivre toute l’actualité de cette reconstruction rendez-vous sur ce site http://www.hermione.com/

Cet article a été publié dans coque. Mettre en marque page le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *