Pont

Les ponts d’un navire sont les planchers en bordage de chêne et de sapin sur lequel on marche dans les différents niveaux qui sont établis dans le navire. Ils doivent être assez solide pour supporter le poids des hommes et de l’artillerie. Ils servent aussi à consolider toute la construction en tendant à maintenir l’écartement des couples ainsi que leur forme. Les bordages posés dessus sont cloués perpendiculairement aux baux, eux même soutenus par des épontilles en dessous.

Les ponts sont munis de tous les effets nécessaires au service s’effectuant dessus tels que la manipulation du gréement ou de l’artillerie (voir : Batterie).

Le faux-pont (équivalent d’entrepont) est le plancher établi au dessus de la cale. Voir Faux-pont.

Ensuite en montant dans le navire on accède au premier pont, le premier au dessus de la flottaison,  puis au deuxième pont ainsi de suite jusqu’aux gaillards puis à la dunette sur la poupe.

Un pont volant est une sorte de plancher provisoire qui sert à mettre à l’abri les gens de l’équipage ou à faciliter en diverses parties du navire, le travail des calfats ou des charpentiers.

Cet article a été publié dans coque. Mettre en marque page le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *