Etai

Gros cordage qui prend au dessus de chaque capelage sert à maintenir les mâts dans leurs mouvement d’avant en arrière. Ils sont donc disposés longitudinalement dans le navire. A son extrémité inférieure il est garni d’une poulie, une ride passe dans celle ci et vient dans une autre, fixée sur le pont ou sur un autre mât. Chaque étai prend le nom du mât auquel il est fixé

Les étais sont aussi vergues des voiles que l’on hisse dessus, à savoir voiles auriques ou triangulaires quand le navire à au plus près. On y voit les voiles d’étais, comme les focs ou même le diablotin ( voile d’étai du perroquet de fougue)

Poster un commentaire