Hauban

Les haubans sont de fortes manoeuvres dormantes servant à prévenir des mouvements des mâts latéralement. Ils ont le même effet que les étais, ces derniers servant à maintenir les mâts dans leur mouvement d’avant en arrière.

Les haubans sont reliés entre eux par de plus faibles cordages, créant ainsi les échelles de cordes permettant aux gabiers de monter dans la mâture.

Chaque mât possède ses haubans ainsi les bas mâts ont des haubans fixés un peu en arrière. Les mâts de hune ont leurs haubans commencent sur la hune elle même jusqu’au ton de ce mât. Il sont donc nommés en fonction de leurs mâts, les haubans des bas-mâts ou bas haubans, haubans de hune, de perroquet ou de cacatois.

Ils sont doubles et sont fixés à leurs mâts au niveau du ton par un oeillet et à l’autre extrémité par des caps de mouton. Ceux-ci servent à facilité la tension, composé de deux poulies percées de trois trous dans lesquels vient passé une ride. L’une des deux poulies est rattachée à un point fixe et l’autre retient le hauban.

Poster un commentaire